Publicité

Manger trop de sel augmente-t-il la tension artérielle ?

La pression artérielle normale ne doit pas dépasser 140 mmHg (mm de mercure) pour le premier chiffre, et 90 mmHg pour le second. Au-delà de ces chiffres, on parle d’hypertension artérielle. Une pathologie qui multiplie par cinq le risque d’accident vasculaire cérébral et par quatre le risque d’infarctus du myocarde. Elle peut toucher les hommes et les femmes, à n’importe quel âge, mais elle est plus fréquente après 50 ans.

Il n’est pas toujours possible d’identifier la cause de l’hypertension artérielle. Lorsqu’aucune cause n’est identifiée, on parle d’hypertension primaire, ou essentielle. Cela représente entre 85 et 90 % des cas. L’insuffisance rénale, une sténose (un rétrécissement) sur les artères rénales, une maladie des glandes endocrines, la prise de certains médicaments peuvent toutefois être à l’origine d’une hypertension. Néanmoins, même lorsqu’il s’agit d’une hypertension primaire, on sait que certains facteurs de risques (en particulier lorsqu’ils se cumulent) favorisent l’apparition de l’hypertension : l’âge, la sédentarité, le surpoids ou l’obésité, le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, le diabète et le cholestérol, le stress, une mauvaise alimentation, l’apnée du sommeil. Une consommation excessive de sel est aujourd’hui reconnue comme un facteur de risques d’hypertension, et donc de maladies cardiovasculaires.

Consommer du sel est indispensable à l'organisme. Il participe au “maintien de l’équilibre hydrique entre l’intérieur et l’extérieur des cellules. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite