Marchés d’été : 5 astuces pour éviter les arnaques

Produits estampillés français alors qu’ils sont importés, préparations industrielles vendues comme fermières, prix gonflés ou encore pesée trafiquée, ce genre d’arnaques revient sur les marchés avec les beaux jours. « Les marchandises les plus concernées sont celles à forte valeur ajoutée comme l’huile d’olive ou celles dont les approvisionnements sont tendus, tel le miel », précise Loïc Tanguy, le directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF, l’administration chargée d’opérer les contrôles. Avec un peu de méthode, vous pourrez déjouer bon nombre d’entourloupes.

Rien ne ressemble plus à un abricot du Roussillon qu’un abricot espagnol, si ce n’est son prix, sur lequel un vendeur à l’étal aura tôt fait de marger en faisant passer l’un pour l’autre. Idem pour les poissons prétendument sauvages quand ils proviennent d’élevage. Jetez donc un coup d’œil sur les caisses et les emballages planqués sous la bâche ou à l’arrière du stand. Ils vous informeront de l’authentique provenance des marchandises.

« Tout ce qui est écrit, même à la main, est un gage de fiabilité, affirme Lucien Ricard, un contrôleur du Var, car de telles traces exposent le forain à l’infraction. » Si vous achetez par exemple des bols en poterie et que vous voulez vous épargner une intoxication aux métaux lourds contenus dans certaines peintures, vérifiez l’apposition du logo stylisé représentant un verre et une fourchette. Une astuce pour authentifier la charcuterie corse ? L’estampille du vétérinaire, étiquetée ou marquée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles