Marinière : comment reconnaître cette pièce indémodable et comment bien la porter ?

Comme le blouson en cuir, la veste en jean ou le tee-shirt blanc, la marinière fait partie de ces basiques qui doivent obligatoirement trôner dans le dressing de toutes les fashionistas dignes de ce nom. Avec ses rayures bleues et blanches, elle est reconnaissable au premier coup d'œil. Des marins bretons à Jean-Paul Gaultier, en passant par Mademoiselle Coco Chanel, la marinière a connu mille et une vies. Laissez-vous bercer par l’histoire fascinante de ce tricot rayé légendaire…

Il faut remonter jusqu’au XVIIIe siècle pour connaître les prémices de ce haut rayé aux manches longues iconique. Même si à l’époque il ne revêt pas encore ses célèbres rayures, l’ancêtre de la marinière est une blouse avec un grand col bateau. Portée par les marins en guise de sous-vêtement, elle fait partie intégrante de leur uniforme tout comme un pantalon blanc large. Sans boutons pour éviter que les matelots ne s’accrochent dans les cordages, la marinière est avant tout un vêtement de travail confortable et pratique. Selon la légende, son motif rayé servait à repérer plus facilement les marins qui seraient tombés à l’eau.

Des marques made in France comme Saint-James et Armor-Lux en ont fait leur spécialité et revendiquent haut et fort la paternité bretonne de cette pièce intemporelle. Comme la plupart des matelots de la Marine Nationale qui arboraient la fameuse marinière étaient bretons, la région s’est appropriée cette pièce culte. La collection "Free the sea" d’IKKS avec la sublime Laetitia Casta (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles