1 / 12

Les dessins de Marine, alias M Your Body, la meuf de la semaine

© Instagram @m.your_body

La Meuf de la Semaine #27 : Marine, alias M Your Body

Aimer son corps n’est pas forcément une chose facile. Certaines initiatives, comme le fait d’être pris en photo, peuvent permettre de gagner en confiance en soi. Mais Marine, elle, a eu une idée différente. Cette artiste dessine les personnes qui le souhaitent, pour leur permettre de redécouvrir leur corps d’une autre façon.

Cette idée, elle l’a eu grâce à ses études : « J’ai étudié aux Beaux-Arts, explique-t-elle. Pendant ces cinq ans, j’ai travaillé sur la thématique du corps. J’ai été marquée par le fait qu’on voulait constamment sensualier et sexualiser mon travail, ou le revendiquer comme étant « féministe » car je suis une femme. » Une démarche qui ne lui correspondait pas : « Je voulais juste évoquer le fait que l’on pouvait voir le corps autrement, que l’on pouvait se défaire des clichés. »

Après ses études, la jeune femme a vécu deux ans au Togo. Un voyage qui lui a permis de découvrir une nouvelle façon d’appréhender les corps : « J’ai été confrontée à un autre mode de pensée, à d’autres critères de beauté. Cela m’a fait beaucoup de bien, artistiquement comme personnellement. » Ces deux expériences, diamétralement différentes, ont servi de base à son projet, qui s’est concrétisé grâce à son métier : « Depuis 2015, je suis prof d’arts appliqués dans un lycée pro. Je suis constamment en contact avec des ados et des jeunes adultes mal dans leur peau, qui ont du mal à s’assumer. Et ce, souvent parce que la société tend à montrer un « idéal. » J’ai été choquée de voir à quel point ils pouvaient être malveillants entre eux, mais aussi envers eux-mêmes. »

C’est cette constatation qui lui a donné envie de créer le projet M Your Body, sur son compte Instagram. Le principe ? Dessiner des personnes en se servant de leurs photos comme référence, « afin de montrer sans jugement la manière dont on se dévoile sur les réseaux sociaux ». La découverte du mouvement Body-Posi a été une véritable révélation pour elle : « Des personnes qui montrent leur corps de manière décomplexée, et surtout des textes qui prônent l’acceptation de soi », qui lui ont donné envie de faire de même. Et ainsi, d’encourager à sa manière la bienveillance envers soi-même et envers les autres. Avec une ligne de conduite : « Malgré nos différences physiques, nos soi-disant « imperfections », nous sommes tous beaux, et nous avons tous de la valeur. »

Marine estime en effet que « se voir avec les yeux d’un autre, à travers la photo, la vidéo, le dessin ou la peinture peut nous aider à davantage nous accepter. » Sur son compte, elle dessine tous les physiques : aussi bien des personnes minces qu’en surpoids, des pro du bodybuilding… « C’est très important pour moi. Je ne veux pas catégoriser des personnes, car ça serait contraire à ce mouvement qu’est le body-posi, mais aussi à ma façon de penser. »

Depuis quelques semaines, elle a professionnalisé sa démarche, et créé un compte sur Etsy, afin de pouvoir vendre ses dessins. « C’est pour me permettre de rentrer dans mes frais (et payer le matériel nécessaire aux œuvres, ndlr), mais aussi pour être sûre de la motivation de la personne quant à cette démarche. » En effet, au-delà du dessin, Marine prend le temps de discuter avec chaque personne, de façon à pouvoir s’imprégner de sa personnalité pour écrire la citation qui illustre chaque dessin. Ce qui ne change rien à sa démarche : dessiner pour mieux nous apprendre à nous aimer.

A LIRE AUSSI :
> Yahoo Style choisit de mettre en avant la diversité
> La meuf de la semaine #4, Milly Smith, membre du Self Love Club
> La Meuf de la Semaine #25, Ely Killeuse