Michel Cymes et sa période difficile en école de médecine : "J'ai pris des amphétamines"

French TV host and doctor Michel Cymes poses during a photo session in Paris on February 4, 2022. (Photo by JOEL SAGET / AFP) (Photo by JOEL SAGET/AFP via Getty Images)
L'école de médecine a été une période difficile pour Michel Cymes. (Photo by JOEL SAGET/AFP via Getty Images)

Il est considéré comme le médecin le plus populaire du PAF. Michel Cymes sera ce mardi 26 juillet 2022 aux commandes de l'émission "Les pouvoirs extraordinaires du corps humain", au côté de son acolyte de longue date Adriana Karembeu. Mais pendant ses études, Michel Cymes a lui aussi exploré les limites de son corps, notamment en prenant de la drogue pour améliorer ses performances.

Les études de médecine font partie des études les plus exigeantes au monde, et les élèves qui se lancent dans cette discipline compliquée subissent énormément de pression : travail intense, peu de rémunération lors de leurs stages, angoisse d'avoir la vie de leurs patients entre les mains (au sens propre du terme)... La fac de médecine est donc généralement un passage compliqué. Au fil des années, de nombreux élèves et anciens élèves ont confié que le rythme difficile à tenir les avait poussés à prendre des produits peu recommandables. Michel Cymes en fait partie.

Vidéo. Michel Cymes raconte sa dernière journée avant sa retraite médicale

Des amphétamines pour tenir le coup

Médecin emblématique qui anime de nombreuses émissions de vulgarisation sur le petit écran, Michel Cymes a gagné le surnom de "médecin le plus connu du paysage audiovisuel français", et il est régulièrement invité en tant qu'expert pour parler de sujets qui touchent à la médecine. Pendant ses études, pourtant, lui-même n'a pas été épargné, comme il l'a confié au micro de France Inter dans l'émission "La bande originale", en septembre 2018. "Il fallait que je tienne. L'internat est une préparation terrible. Pour tenir le plus longtemps possible, pour bosser, j'ai pris un médicament. Je crois que ça s'appelait “l'ordinateur” à l'époque."

Bien des années plus tard, il s'est penché sur la composition de ce médicament qui lui a permis d'assurer le rythme : "J'ai regardé quelques années après ce que c'était, parce que je ne savais pas, et c'était des amphets. Donc tout ça pour pouvoir tenir, oui !" Le médecin a toutefois attendu de s'y connaître un peu mieux en pharmacologie avant de prendre n'importe quoi durant sa scolarité, affirmant qu'il n'avait rien pris "en première année de médecine." "Parce que vous ne connaissez pas très bien la médecine et que vous ne savez pas ce qu’il faut prendre ou pas. Mais moi, je reconnais aujourd'hui que pour préparer l'internat, c'est-à-dire en sixième année de médecine, j'ai pris des amphétamines."

Les dangers des amphétamines

Adderall aux Etats-Unis, Ritaline (et autres médicaments à base de méthylphénidate) en France : ces médicaments généralement prescrits dans le cadre d'un Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) sont souvent consommés hors cadre médical par des étudiants en quête de performance. Ces médicaments ont pour réputation de booster la concentration et l'énergie, et sont souvent vendus sous le manteau sous le nom de "drogue de l'étudiant." Toutefois, pris sans ordonnance et sans un suivi médical régulier, ils peuvent entraîner de nombreux effets secondaires.

Parmi eux, on retrouve notamment l’apparition de tics moteurs ou verbaux, d’agressivité, de manque d’appétit, voire d’hallucinations, de paranoïa ou de dépression, mais aussi des maux de tête et des palpitations. L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) tire régulièrement la sonnette d'alarme sur les mauvais usages de ces médicaments, qui inquiètent également le Centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance de Paris. Pour rappel, aucun médicament ne doit être pris à la légère sous peine d'avoir de gros impacts sur la santé. Consultez votre médecin traitant en cas de doute.

À lire aussi

>> Michel Cymes : "Il faut qu’ils se regardent dans la glace le matin en se disant : "Oui, je peux tuer des gens dans la journée""

>> Michel Cymes sur son drame familial : "J'ai mis des mois à m'en remettre"

>> Michel Cymes s'en prend aux anti-vax : "il fait la leçon aux soignants alors qu'il a démissionné de l'hôpital" (VIDEO)

À voir également : Adriana Karembeu : ses confidences touchantes sur sa relation avec Michel Cymes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles