Michèle Bernier : ses confidences sans tabou sur la ménopause et son poids

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
PARIS, FRANCE - DECEMBER 02: Michèle Bernier attends "Les Producteurs" Gala at Theatre de Paris on December 02, 2021 in Paris, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images) (Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lundi 20 décembre 2021, Michèle Bernier débarque sur TF1 dans "Joséphine, Ange gardien". L'occasion de revenir sur les déclarations la comédienne sur les effets de la ménopause sur son corps qu'elle assume.

Michèle Bernier joue les grands-mères prête à tout pour sa petite-fille. Lundi 20 décembre 2021, l’actrice intègre le casting de "Joséphine, ange gardien", le temps d’un épisode inédit. Appréciée pour ses apparitions dans de nombreuses fictions du petit-écran, la comédienne s’est confiée plus d’une fois sur les épreuves et les joies de sa vie. Militante contre la grossophobie, celle qui a "passé sa vie à vouloir être mince" est également revenue sur sa prise de poids. "Moi, c'est la ménopause qui m'a fait passer du 38 au 46", a-t-elle confié à TV Grandes Chaînes, le samedi 20 novembre 2021.

VIDÉO - Michèle Bernier, 65 ans, cash sur son rapport à l'âge : "On devient transparente "

La fille de Michèle Bernier victime de grossophobie

Si la transformation ne l’a pas fait souffrir, la comédienne regrette que sa fille Charlotte ait été la cible de commentaires et insultes à cause de son poids. Expliquant avoir eu "tellement mal pour Charlotte", elle a poursuivi en invitant à regarder le "sublime documentaire" de l'actrice, intitulé “Pourquoi nous détestent-ils, nous les gros ?”, qui met en lumière "la folie des réseaux sociaux par rapport à tout ce qui touche l'apparence : ça provoque du harcèlement chez les enfants, du mal-être chez les grands et les petits". De son côté, sa fille s'est confiée sur la grossophobie dont elle a été victime quand elle était enceinte de ses jumeaux Zoé et Roméo en 2017. "C'était absolument immonde. Quand on annonce quelque chose d'aussi chouette qu'une grossesse désirée, c'est un peu violent. Je me le suis vraiment pris en pleine gueule", s'est-elle souvenue sur Europe1.

Ce n’est pas la première fois que l’ex-compagne de Bruno Gaccio évoque les préjugés sur le poids. Invitée sur "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel, l’actrice qui joue dans "Les frangines" avec Arielle Dombasle, a déploré : "C'est comme si c'était une anormalité d'être ronde. On est dans un pays où on arrête pas de dire : 'Vive la différence', et en fait, on stigmatise tout le monde. Dans les magazines féminins, quand ils font un spécial ronde, ils font un 'spécial ronde' comme s' il y en avait deux sur la planète".

VIDÉO - "Je suis très au courant que je suis grosse. Je n'ai pas besoin que l'on me le mette dans la gueule"

Le ras-le bol de Michèle Bernier sur le culte de la minceur

En 2014, Michèle Bernier a fait part de son "ras-le bol de cette image préfabriquée du bonheur où il faudrait faire du 36, fillette", dans les colonnes du magazine Nous Deux. "Le bonheur n'a rien à voir avec ce qui est sur la balance et il serait bon qu'on arrête de culpabiliser les gens avec ça", a-t-elle rappelé. Après avoir essayé plusieurs régimes pour perdre du poids tout au long de sa vie, elle a compris que "(elle) ne le serai jamais (mince, ndlr)". Désormais bien dans sa peau, l’actrice de 65 ans profite de la vie : "Aujourd'hui, j'ai juste une limite de poids à ne pas dépasser, car je sais qu'au-delà, je ne me sens pas bien. Et pour le moment, ça va plutôt bien, merci".

À lire aussi :

>> Mimie Mathy est-elle restée en bons termes avec Michèle Bernier et Isabelle de Botton depuis leur séparation ?

>> Victime de grossophobie, Charlotte Gaccio témoigne : "Je me le suis pris en pleine gueule"

>> "Je fais peur aux hommes" : Michèle Bernier évoque son célibat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles