Mononucléose : quels sont les symptômes et quelle est leur durée ?

Pexels / Andrea Piacquadio

Combien de temps dure une mononucléose ? Comment l’attrape-t-on ? Peut-on soigner cette maladie ? Réponses.

La mononucléose infectieuse est une maladie virale, provoquée par le virus d’Epstein-Barr (EBV), qui fait partie de la famille des herpès virus. L’infection provoque un syndrome mononucléosique, c’est-à-dire une anomalie de la numération-formule sanguine. Les monocytes sont alors en augmentation, et présentent des anomalies.

On retrouve également ce syndrome mononucléosique dans d’autres maladies comme les cytomégalovirus, la toxoplasmose, le VIH, des hépatites, la syphilis, etc.

La mononucléose est souvent silencieuse chez l’enfant, c’est-à-dire qu’elle est asymptomatique et passe inaperçue.

Après une incubation de 4 à 7 semaines, les symptômes commencent à apparaître.

Il s’agit des symptômes suivants :

Parfois, la mononucléose entraîne une splénomégalie, c’est-à-dire une augmentation de la taille de la rate. Pour éviter sa rupture, il est alors essentiel de ne pas pratiquer certains sports intenses ou activités à risque.

Chez la femme enceinte, contracter la mononucléose n’est pas dangereux pour le fœtus, contrairement au cytomégalovirus ou à la toxoplasmose.

Chez la plupart des patients, les symptômes diminuent en intensité au bout de 2 à 3 semaines d’infection. Chez certaines personnes, cela peut durer plus longtemps. Et les derniers symptômes peuvent mettre deux mois à disparaître.

La mononucléose se transmet par la salive, soit par un baiser, soir par une projection (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite