Mort d’Elizabeth II : comment l’héritage de la reine sera-t-il réparti ?

Agence / Bestimage

C’est une nouvelle qui a bouleversé le monde entier. Jeudi 8 septembre 2022, en début de soirée, le palais de Buckingham a annoncé la mort d’Elizabeth II dans un communiqué relayé sur Twitter. Âgée de 96 ans, la souveraine laisse derrière elle 4 enfants, 8 petits-enfants, 12 arrière-petits-enfants, ses fidèles chiens mais aussi un héritage de taille. En effet, elle était à la tête d’une fortune comprenant des biens immobiliers, des investissements, des bijoux mais aussi une collection très spéciale. Comme l’a révélé le Figaro, si aucun chiffre officiel n’a jamais été donné par la famille royale, le patrimoine de la reine d’Angleterre était de près de 400 millions d’euros. Une information dévoilée par David McClure dans son ouvrage The Queen’s True Worth. Suite au décès de sa mère, c’est Charles III qui devient l’héritier principal, explique le média. S’il va hériter d’un certain nombre de biens, il va toutefois devoir en laisser d’autres de côté, notamment le duché de Cornouailles qui va dorénavant être la responsabilité du prince William. Le père du prince William va en revanche prendre possession du duché de Lancaster, dont les recettes peuvent atteindre environ "20 millions de livres sur une année", selon les informations de CNN Money.

L’héritage d’Elizabeth II était très important puisque la reine possédait de nombreux biens immobiliers, dont le château de Balmoral, en Ecosse, où elle est décédée, mais aussi la Sandringham House, sa résidence familiale située dans le Norfolk. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite