Publicité

Mort de Nahel : le policier remis en liberté sous contrôle judiciaire, qu’est-ce que ça signifie ?

Lionel Urman / Panoramic / Bestimage

La mort de Nahel avait créé une immense vague d’émeutes dans toute la France durant l’été. Le 27 juin 2023, les rues de Nanterre étaient témoins d’un drame : un contrôle routier qui a coûté la vie à ce jeune homme âgé de 17 ans. Deux jours plus tard, le 29 juin, le policier auteur du tir mortel était mis en examen pour “homicide volontaire”, puis placé en détention provisoire. Près de cinq mois après le début de l’affaire, France Inter a appris que Florian M. a finalement été libéré sous contrôle judiciaire, mercredi 15 novembre 2023. Une information rapidement confirmée par le parquet de Nanterre, auprès de l’Agence France-Presse. Le policier de 38 ans avait déjà déposé plusieurs demandes de remise en liberté, toutes rejetées par la cour de cassation. La dernière en date remonte à jeudi 9 novembre 2023, soit six jours plus tôt. Les juges “ont décidé d’y faire droit, estimant que les critères légaux de la détention provisoire [...] n’apparaissaient plus remplis à ce stade de l’instruction”, a précisé le ministère public.

En effet, le risque de concertation ne suffisait plus à maintenir Florian M. en prison, étant donné que les auditions des deux autres policiers présents sur place et des parties civiles ont déjà eu lieu. De plus, “la détention n’apparait pas comme l’unique moyen d’assurer la protection du mis en examen”, indique France Inter. S’il est désormais libre, dans l’attente d’un éventuel procès, Florian M. doit tout de même respecter certaines consignes dans le cadre de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite