Mort du prince Philip : ce bien symbolique dont va hériter sa petite-fille Lady Louise

La Rédaction
·1 min de lecture

D’après le « Daily Mail », le prince Philip a légué un bien précieux à Louise Mountbatten-Windsor, avec qui il partageait une passion commune pour l’attelage.

Elle figurait parmi les rares invités conviés aux funérailles du prince Philip, samedi 17 avril. Alors que le protocole sanitaire lié au coronavirus a impliqué que seules trente personnes puissent être présentes en la chapelle Saint-Georges de Windsor, la famille royale a pu compter sur la présence de Louise Mountbatten-Windsor, la petite-fille du duc d’Édimbourg avec qui il avait tissé un lien privilégié. Fille du prince Edward et de Sophie de Wessex, Lady Louise partageait en effet avec son grand-père un amour commun pour l’attelage. À tel point que l’époux de la reine Elisabeth II a choisi de lui léguer un bien précieux avant sa mort, révèle le « Daily Mail » ce dimanche. D’après le média britannique, l’adolescente de dix-sept ans va hériter de sa calèche polie ainsi que de ses deux poneys noirs baptisés Balmoral Nevis et Notlaw Storm. Un geste symbolique. 

À lire également : Mariage Royal : le prince Edward et la princesse Sophie de Wessex, le couple discret de la famille royale britannique

Les Wessex proches du prince Philip

Au matin de la disparition du prince Philip, Louise Mountbatten-Windsor a rendu hommage à son grand-père dans le parc de Windsor, en mettant ses poneys à l’exercice, précise le « Daily Mail ». Une manière d’honorer la mémoire de celui qui l’a initiée à l’équitation. En 2019, le duc d’Édimbourg avait d’ailleurs été photographié au Royal Windsor Horse Show, alors qu’il observait sa...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi