Publicité

"Je ne veux pas affronter" : le journaliste Thomas Misrachi révèle vouloir mourir à 75 ans

"Je ne veux pas affronter" : le journaliste Thomas Misrachi révèle vouloir mourir à 75 ans

Le droit de mourir dignement. Voilà ce qu'a défendu Thomas Misrachi, invité sur le plateau d'Aurélie Casse dans C l'hebdo, sur France 5. Le samedi 27 janvier 2024, le journaliste est venu présenter Le dernier soir (Broché, 2024), son ouvrage dédié à la fin de vie, dans lequel il retrace notamment les derniers moments de son amie, Jacqueline Jencquel, militante du droit à mourir dans la dignité et décédée en mars 2022. "Je ne veux pas des EHPAD, et de la vieillesse, et des gens qui me torchent, tout ça je n'en veux pas. Moi, je veux vivre le plus dignement possible, le plus longtemps possible", a ainsi débuté le journaliste, qui a révélé vouloir mourir à 75 ans, avant d'ajouter : "J'espère que je serai en bonne santé à cet âge-là, mais je ne veux pas affronter ce qui vient après…". Pour conclure, il a eu un mot pour son enfant : "Mon plus gros problème, c'est ma petite fille, il faudra que je lui explique tout ça quand elle sera adulte et quand je serai en mesure de parler avec elle de tout ça".

Le débat sur la fin de vie est au cœur de nombreuses discussions. Depuis quelques années, les personnalités publiques se sont emparées du sujet et ont remis ce thème sur le devant de la scène, parmi lesquelles Françoise Hardy. Âgée de 79 ans et atteinte d'un cancer, elle a écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron concernant la légalisation de l'euthanasie en France, dimanche 17 décembre 2023, dans La Tribune Dimanche. Soutenue par ses proches, l'actrice, qui a été diagnostiquée d'un cancer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite