Olivier Minne : le sport l'a sauvé de la dépression... Et a sauvé sa carrière !

PARIS, FRANCE - 02/09/2017: Presenter Olivier Minne poses during a portrait session in Paris, France on 02/09/2017. (Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)
Olivier Minne a traversé un passage à vide compliqué. (Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)

Aux commandes de l'émission "Le club des invincibles" ce samedi 4 juin 2022, Olivier Minne retrouve les téléspectateurs de France 2 quelques semaines avant le retour de "Fort Boyard". Devenu incontournable sur le service public, l'animateur a pourtant traversé un véritable passage à vide il y a quelques années. Il a d'ailleurs bien failli sombrer dans la dépression.

Dans les années 80, Olivier Minne a rejoint le monde de la télévision non pas devant la caméra, mais derrière. En parallèle de ses études de lettres classiques, il a d'abord été assistant cadreur sur RTL Télévision, puis membre du service administratif d'Antenne 2 : il était alors en charge de trier les archives et de ranger les cassettes. Un poste qui lui a permis de faire connaissance avec celle qui allait devenir sa bonne étoile, Anne-Marie Tournier, qui encourage sa collègue Jacqueline Joubert à lui faire passer des essais.

En 1991, le tout jeune Olivier Minne, fort de son physique de jeune premier, anime ses premières émissions sur France 3, prenant les commandes des émissions "Les Mondes fantastiques" et "Génies en herbe", puis enchaîne les projets... Jusqu'à la fin des années 90, où il rencontre un passage à vide qui va mettre sa carrière et sa santé mentale en péril.

Vidéo. Olivier Minne a été choisi pour Fort Boyard grâce à sa transformation physique

Il n'était plus aussi populaire

Après plusieurs années d'exposition, il se retrouve sur des projets plus confidentiels, et sa cote de popularité s'écroule. Invité dans l'émission "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie sur Europe 1", l'animateur a évoqué ses difficultés à se refaire une place sous le feu des projecteurs : "La télévision a été gentille avec moi, cruelle parfois, et quelques rares fois très violente", raconte-t-il. "J'ai eu des moments difficiles. Je ne gagnais plus d'argent, ne pouvais plus payer mon loyer et ma bouffe, je voyais des gens autour de moi que je pensais être des amis et qui me tournaient le dos."

Sa décision est alors prise : il quitte la France pour les Etats-Unis, afin de se reconstruire. "Je n'étais pas une vedette, j'étais un peu connu, mais malheureusement pour moi, suffisamment pour être un peu ennuyé au supermarché ou dans la rue, par des gens qui, sans malice, me disaient 'On ne vous voit plus' (... ) Et ça me rappelait que j'avais été abandonné par celles et ceux que je pensais être des amis. Donc, j'ai préféré partir."

Los Angeles, le sport et la lutte contre la dépression

Après avoir envisagé de s'installer à New York, c'est finalement sur la côte ouest qu'il pose ses valises. "Je suis parti loin à Los Angeles plutôt qu'à New York. Parce qu'à Los Angeles, quand je me réveillais et commençais ma journée, Paris s'endormait. Au moment où je commençais ma journée et entrais dans ma nouvelle énergie, celles et ceux qui avaient cherché à me faire du mal ou qui m'avaient simplement abandonné, eux, s'endormaient." Le moyen idéal de couper les ponts.

Dans les colonnes d'Ici Paris, il révélait il y a quelques années que c'est là-bas qu'il avait changé ses habitudes de vie : "J'avais l'impression que cette traversée du désert serait sans fin. Du coup, au lieu de sombrer dans l'alcool ou la dépression, je me suis mis au sport." Son objectif n'était pas "d'essayer de changer d'apparence", a-t-il affirmé à Europe 1, juste de "résister à la tentation de la dépression." A l'Equipe, il racontait : "Dès que j'avais un coup de mou, je partais me réfugier à la salle de sport. Ce fut pour moi un chemin initiatique pour me rapprocher de moi-même. Et j'ai très vite découvert que, non content d'expulser ces angoisses, travailler sur mon corps m'a permis de me reconnecter avec moi-même."

Un retour en fanfare et un succès qui dure

Un an et demi de passage à vide plus tard, Olivier Minne retrouve France Télévisions, et sa nouvelle silhouette lui ouvre de nouvelles portes. "Ça n'est que quand je suis revenu à la télévision que j'ai senti que le regard des autres, posé sur moi, avait changé." En 2002, il devient le maître-mot de Pyramide dans la nouvelle version de l'émission. L'année suivante, il se voit confier les clés de Fort Boyard. Pendant 6 ans, il co-animera l'émission, d'abord avec Sarah Lelouch puis avec Anne-Gaëlle Riccio. Depuis 2010, il est seul à l'animation, et sa popularité ne cesse d'augmenter, faisant de lui la figure de proue du service public à bien des égards.

À LIRE AUSSI

>> Olivier Minne "hétéromo" : l'animateur revient sur son coming out

>> Comment Olivier Minne est-il devenu incontournable ?

>> Olivier Minne reprend «Le club des invincibles», une nouvelle émission pour une ex miss France et «Plus belle la vie» diffusée le samedi

À voir également : Olivier Minne : ancien présentateur météo, il inventait les résultats

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles