Publicité

Ostéoporose : vivre dans cet environnement pourrait réduire les risques, selon une étude

L’ostéoporose touche 39% des femmes de plus de 65 ans, en France, selon les chiffres de l'Assurance Maladie et 70% des plus de 80 ans. Plus précisément, cette maladie osseuse “associe à la fois une diminution de la densité de l'os et des modifications de sa micro-architecture”. Les risques associés sont notamment les fractures du poignet ou du col du fémur par exemple, ainsi que des douleurs chroniques, une mobilité réduite et une moins bonne qualité de vie. Prévenir l'ostéoporose est donc une question de santé publique.

Des chercheurs de l’université de l'Université Central South de Changsha, en Chine, se sont penchés sur les effets de l’environnement sur les risques de développer de l’ostéoporose. Les chercheurs ont remarqué que vivre dans des zones verdoyantes à proximité de jardins, de parcs et d'espaces verts peut augmenter la densité osseuse et réduire le risque d'ostéoporose. Leurs résultats sont publiés dans la revue Annals of the Rheumatic Diseases.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs se sont basés sur les données de 391.298 personnes inscrites à la UK Biobank. Leur âge moyen était de 58 ans. Les chercheurs avaient accès à différentes informations telles que la densité minérale osseuse des participants, mais aussi différents facteurs pouvant influer sur le développement de la maladie osseuse comme la zone résidentielle, l'exposition à certains polluants, la consommation d'alcool, les niveaux d'activité physique, le tabagisme ou encore le régime alimentaire. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite