Pénurie de houmous : Pourquoi nos apéros n'auront pas la même saveur cet été ?

Adieu falafels, houmous et curry végétarien : La production mondiale de pois chiches devrait baisser de 20%, a annoncé la Global Pulse Confédération le 6 juillet 2022. Une baisse qui s'explique par le conflit ukrainien, les problèmes d'infrastructure et d'approvisionnement mais aussi du fait des conditions climatiques peu clémentes dans certaines régions du monde. Décryptage de cette potentielle pénurie.

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Cette phrase clichée qui pourrait être tirée d’un Skyblog ou d’un profil Tinder correspond parfaitement à ce que l’on ressent quand personne n’a pensé à ramener du houmous au pique-nique.

La production de pois chiches en baisse de 20%

Cette sensation, à mi-chemin entre le désespoir et l’envie de tout plaquer pour aller cultiver nos propres pois chiches (on n’est jamais dans l’excès, sachez-le), pourrait bien devenir de plus en plus fréquente. La faute à une potentielle pénurie de pois chiche. Qui dit moins de pois chiches dit forcément moins de houmous. Comme le dit si bien Bénabar, c’est l’effet papillon. Après la guerre du houmous, voilà la pénurie du pois chiche. Bon, revenons-en en fait. Le 6 juillet, le site d’informations américain Reuters a lancé une bombe dans le monde culinaire en annonçant la baisse de production de pois chiches. Un coup de clic droit et de “traduire en français” plus tard, on peut vous faire un résumé de la situation. Spoiler : la raison est un copier-coller de nos dix derniers articles...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Pénurie de sauce sriracha : pourquoi on s'enflamme pour rien
7 houmous à tomber
Houmous colorés pour apéros bons et beaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles