Publicité

Quelle paire de bottes choisir lorsqu'on a des mollets larges ou des jambes fines ?

Pas toujours facile de trouver chaussure à son pied ! Et plus encore quand il s'agit de bottes. Carole Martinez, créatrice de l'Atelier de la Botte, partage ses meilleurs conseils pour porter cette chaussure intemporelle, sans sacrifier le confort. À lacets, élastique ou version cuissarde, la botte se réinvente et s'adapte à toutes les silhouettes. Que ce soit pour combler un mollet fin ou lui faire de l'espace, chaque option répond à une problématique. Voici toutes les astuces à retenir afin d'optimiser vos virées shopping.

Première étape : connaître votre morphologie. Pour cela, il est primordial de mesurer votre tour de jambe avant de cibler une botte précise. Pour effectuer votre mesure, il est conseillé de s'asseoir sur une chaise, se munir d'un mètre couture, mesurer ses deux mollets et retenir le chiffre le plus haut. Carole Martinez explique : "Il faut savoir que le tour de mollet ne dépasse jamais la pointure. Par exemple, si la pointure est de 39, le tour de mollet ne sera jamais de 40 cm." Elle ajoute : "Les tours de mollets varient entre -3 cm et -0,5 cm. Ce qui veut dire que, selon les modèles, une botte en pointure 39 aura un tour de mollet de 36 cm minimum et de 38,5 cm maximum." Ainsi, si vous vous situez en bas de l'échelle, vous pouvez considérer que vous avez un mollet fin. En haut de l'échelle, votre mollet est évalué comme large et entre les deux, vous avez un mollet standard.

Une option à privilégier quand on a les mollets larges : la botte à lacets. Comme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite