Un palace au-dessus des cimes, le Cheval Blanc Courchevel

© DR

PREMIERE IMPRESSION: 9,5/10

Dans l’un des derniers virages, nous apercevons le cheval miroitant de Bruno Peinado qui veille sur le mythique chalet ocre et sa cascade de toits enneigés. Passée la porte à tambour, pas de réception surdimensionnée, mais un bureau discret qui s’efface pour une intimité réconfortante. L’accueil est si personnalisé que l’on a l’impression d’être un habitué. Avec 6 « Ambassadeurs » par Hôte, la Maison sait recevoir. L’Ours de Paola Pivi, couvert de plumes rouges, semble dormir à l’entrée du restaurant. L’art contemporain, la mode et le design sont inscrits dans l’ADN de Cheval Blanc et fusionnent parfaitement avec les marqueurs de la montagne: feu de cheminée crépitant, parquet Versailles en bois massif et fauteuils laineux où l’on s’affalerait volontiers, comme à la maison, sans plus de cérémonie.

Le Point Fort : LE SPA 9,9/10

A la montagne, le spa est un essentiel et la carte des soins encore plus longue, et aussi inventive, que celle des restaurants. C’est ainsi que Cheval Blanc conçoit des expériences uniques et sensorielles sur mesure. Le Spa Guerlain avec ses 5 salles de soin et son salon Orchidée pour deux, est un lieu nimbé de glamour où s’étire une somptueuse piscine comme un lagon, aux reflets ultra-violet, creusé dans la montagne. Comble du narcissisme, on peut se regarder nager dans le miroir du plafond. Le bassin joue la carte intérieur-extérieur avec des troncs de bouleaux poétiques qui structurent les espaces aquatiques. Un lus...


Lire la suite sur ParisMatch