Patrick Poivre d'Arvor accusé de viol : l'affaire prend un nouveau tournant

©Roses Nicolas/ABACA

Accusé par une vingtaine de femmes de viols, harcèlement et agression sexuels, l’ex-présentateur vedette du journal télévisé de TF1 a toujours nié les faits et a même décidé de porter plainte à son tour pour dénonciations calomnieuses.

Par la suite, plusieurs plaintes ont finalement été classées sans suite pour prescription, les faits étant jugés trop anciens. Une décision que la cour d’appel de Versailles a décidé de rejeter à la fin du mois de juin dernier, ouvrant la porte à de nouvelles enquêtes.

Lire aussi >> PPDA poursuivi au tribunal par son ex-compagne

Une nouvelle enquête

Comme l’a rappelé la cour d’appel de Versailles, la temporalité des plaintes n’est pas aussi simple que cela et peut être contournée dans le cas où les affaires sont étroitement liées entre elles. C’est donc aux enquêteurs de relier les plaintes prescrites aux autres plaintes afin qu’elles puissent aussi être prises en compte.

Si l’ancien animateur de 74 ans n’a pas encore été entendu depuis le mois de mai 2021, il avait nié les faits lors de son premier interrogatoire. PPDA a notamment nié avoir eu un rapport sexuel forcé avec la journaliste Florence Porcel et avait souligné ne pas se souvenir de la plupart des femmes l’accusant d’agressions sexuelles. Les policiers avaient tout de même noté une façon de procéder assez similaire lors de chaque plainte.

Cela pourrait donc offrir un nouveau tournant à toute cette...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles