Publicité

Ce petit changement facile à mettre en place dans ses habitudes alimentaires pourrait avoir un impact très positif sur l'environnement

On le dit et on le redit, pourtant, la résistance est toujours la même. À l'heure où Gabriel Attal a supprimé le seul menu végétarien des cuisines de Matignon, les Français consomment toujours deux fois plus de viande que la moyenne mondiale. Une étude du Réseau Action climat et de la Société française de nutrition, publiée le 20 février 2024 et intitulée Comment concilier nutrition et climat ?, révèle qu'un Français moyen consomme 85 kg de viande par an. Un désastre écologique, puisque, selon un article du Monde paru le 30 mai 2022, la consommation de viande est la troisième activité la plus polluante des Français, après la voiture, et le gaz et le fioul. Selon leurs calculs, 920 kg de CO2 par habitant en France sont relâchés dans l'atmosphère chaque année, juste à cause du régime carnivore. C'est bien plus que pour le lait et les œufs (390 kg de CO2), ou encore les légumes (240 kg de CO2).

Si vous êtes convaincus et souhaitez réduire l'impact carbone de votre alimentation, les changements à opérer ne sont pas si ardus. En effet, en réduisant de 50% seulement la consommation de viande par habitant, les changements seraient tels que l'on parviendrait à atteindre les objectifs climatiques fixés pour la France. Les auteurs de l'étude publiée le 20 février 2024 ne se contentent pas de poser ce constat, ils expliquent concrètement comment y parvenir. Ainsi, consommer 450 g de viande par semaine au maximum (toute viande confondue) fait partie de leur recommandation. Pour compenser cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite