Publicité

« Peut-être qu’un jour, j’en ferai » : Valérie Donzelli sur son rapport à la chirurgie esthétique

Ce mercredi 30 août, dans « Libération », Valérie Donzelli s’est confiée sur son rapport à la chirurgie esthétique, à l’âge et au temps qui passe.

Dans les colonnes de « Libération », ce mercredi 30 août, Valérie Donzelli a fait quelques confidences sur la chirurgie esthétique. Aujourd’hui âgée de 50 ans, la réalisatrice de «  L’Amour et les Forêts » évoque sans tabou son rapport à l’âge. Elle admet volontiers que vieillir lui « fait chier » et explique qu’en vieillissant, on « ne peut plus vivre sur ses acquis ». « J’ai toujours été en forme sans faire de sport, par exemple. Maintenant, il faut s’entretenir », explique-t-elle.

Si Valérie Donzelli affirme être à l’aise avec son image, confiant notamment qu’elle « aime bien regarder ses rides », elle n’est cependant pas opposée à l’idée de faire un jour de la chirurgie esthétique. « Peut-être qu’un jour, j’en ferais (…) Je n’en sais rien », révèle-t-elle. La réalisatrice affirme que certains de ses sens évoluent eux aussi : « La vue, ce n’est pas terrible, et je suis un peu sourde », déclare-t-elle, amusée.

« J’aime profondément la vie »

Se confiant un peu plus sur le temps qui passe, Valérie Donzelli n’a pas hésité à parler de sa vision de la vie et de la mort. Un sujet qu’elle aborde d’ailleurs avec résilience : « Je l’ai tellement observée, elle m’a tellement menacée… Profitons ! Je suis outrée par la mort. J’aime profondément la vie. Alors, comment peut-on nous enlever ce truc si extraordinaire ? » Elle ajoute ensuite : « Bon, en même temps, nous savons que la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi