Publicité

Peut-on vraiment faire une crise de foie quand on mange trop ? La réponse d’une gastro-entérologue

Attention, l’abus de chocolat pourrait provoquer une crise de foie. Cette idée reçue très populaire ressurgit régulièrement, notamment à l'occasion des fêtes de Pâques ou de Noël mais que se cache-t-il en réalité derrière cette expression française ? La “crise de foie” correspond à des symptômes d’indigestion, de ballonnements, ou encore de douleurs abdominales suite à un repas trop riche. Le foie est un organe crucial de l’appareil digestif, qui agit sur la production de bile, le stockage du glucose, des vitamines et des minéraux, les protéines qui participent à la coagulation du sang, ou encore sur la détoxification de l’organisme, selon l’Institut national du Cancer. Mais quelle est sa réelle implication dans les douleurs assimilées à une “crise de foie” ? Dans une récente vidéo, la gastro-entérologue Pauline Guillouche, alias @pauline.hepato sur ses réseaux sociaux, a mis en lumière la réalité médicale derrière cette expression française.

Si l’expression “crise de foie” est très répandue, la gastro-entérologue explique, qu’en réalité, elle n’existe pas au sens stricte : “derrière ce terme de crise de foie, on entend souvent un état digestif un peu mauvais avec des nausées, des douleurs abdominales ou des troubles du transit”. Mais quel est le réel rôle du foie dans cet inconfort lié à une digestion difficile ? “Lorsqu’on fait un abus lors d’un repas festif alcoolisé ou gras, ce n’est pas votre foie qui est responsable de cet état”, détaille l’experte.

Pauline Guillouche ajoute (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite