Publicité

PMI : quelle est cette habitude courante qui peut gâcher une nouvelle relation ?

Dans les faits, la PMI peut sembler agréable. Tout se passe bien dans le couple, l’affection et la tendresse ne manquent pas. On a l’impression d’être amoureux et d’avoir trouvé l’âme sœur. Mais si cela n’était qu’une illusion ?

D’après la coach en relations américaine Georgia Grace, interrogée par « Body+Soul », l’intimité prématurée (« premature intimacy » en anglais) peut saboter une relation amoureuse alors que celle-ci vient tout juste de commencer. Dans l’engouement des débuts, deux partenaires peuvent faire des plans sur la comète et partager des projets un peu trop ambitieux. Si l’idée peut faire rêver, elle peut aussi être nocive pour l’équilibre d’un couple, surtout si celui-ci n’en est qu’à ses balbutiements. Voici pourquoi il est important de poser des limites saines au début de toute relation.

Lire aussi >>  Couple : comment reconnaître une relation amoureuse toxique ?

Plonger la tête la première

Le PMI fait référence à un partage excessif et à des engagements démesurés très tôt dans la relation (tout le contraire d'une situationship). Comme si, au premier rendez-vous, vous parliez déjà mariage et enfants avec votre date, complètement " delusional"! Ou qu’au bout de deux mois de relations, vous envisagiez déjà de vous installer ensemble. Cette intimité poussée à l’extrême peut aussi se traduire par un partage d’informations un peu trop détaillées : vos traumatismes d’enfances, vos pires angoisses ou vos fantasmes sexuels les plus fous méritent peut-être d’être dévoilés un peu plus tardivement. Aussi, des démonstrations d’affection physique poussées surprendront peut-être le partenaire, qui apprend encore à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi