Pourquoi il faut arrêter de se démaquiller avec du coton

Matthieu Bobard Deliere
·1 min de lecture

Si toute notre vie, on nous a appris à nous démaquiller chaque soir avec du coton, il va falloir désapprendre et changer ses habitudes. Le coton est un désastre écologique et dermatologique.

Chaque soir, après une journée bien remplie, l’un de nos petits plaisirs c’est d’asperger un coton de démaquillant ou d’eau micellaire. Le matin aussi, il nous arrive -en guise de nettoyage de la peau- de se passer un coup de coton sur le visage. C’est une erreur et une idée reçue. Le coton cause, en fait, énormément de dégâts sur la peau. Ce petit nuage végétal est également un élément très polluant dont il faut à tout prix réduire la consommation. Aujourd’hui, il existe des alternatives aux disques en coton pour se démaquiller et préserver sa peau des agressions. Mais quelles sont les vraies raisons qui nous poussent à arrêter le coton ?

Le coton irrite la peau 

Si de notre regard, le coton est une petite ouate tellement douce qui caresse notre peau, en réalité c’est comme racler une fourchette sur une belle carrosserie. En effet, cette matière est agressive pour la peau. Même les cotons dits « pour peaux sensibles » rayent la peau et causent donc des dommages importants. Alors, imaginez les dégâts lorsqu’on rentre de soirée avec un maquillage chargé. Charlotte Gautherot, experte skincare et responsable de formation chez la marque de cosmétique Codage, nous confirme l’effet dégradant du coton sur la peau : « Les disques en coton sont vraiment abrasifs, pour plusieurs raisons. Déjà leur matière, le coton n’est pas si doux que ça. Pour être transformé en disque démaquillant, il a été asséché. Ensuite, les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi