Pourquoi ne faut-il pas manger (trop) de pâtes en période de confinement ?

Pourquoi ne faut-il pas manger (trop) de pâtes en période de confinement ?

Marjolaine Daguerre
ELLE.fr

Les pâtes sont évidemment un aliment qui tient au corps, et se garde longtemps. Pourtant, en cette période exceptionnelle de confinement, elles sont loin d’être les seules denrées à glisser dans son panier.

On l’a vu partout à la télévision, ces derniers jours, les Français ont littéralement dévalisé les magasins, et se sont rués sur les pâtes (et le papier toilette, mais c’est une autre histoire). Résultat : les rayons sont vides, quand d’autres, pourtant bourrés d’aliments vitaminés sont encore remplis ! On a donc demandé au Dr Catherine Lacrosnière, experte en nutrition, les conséquences d’un régime « confinement » uniquement basé sur cet aliment.

Pourquoi ne faut-il pas manger uniquement des pâtes quand on est confiné.e ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Tout simplement, parce que cet aliment ne représente pas à lui seul l’équilibre alimentaire, et ne contient pas tous les nutriments essentiels. Dans les pâtes, on a des glucides, qui sont le carburant de notre organisme, en effet 50 à 55 % de nos calories doivent être fournies sons forme de glucides. Mais le problème est que dans le même temps, on n’a pas les acides aminés essentiels pour fabriquer nos protéines, ni les acides gras tout aussi essentiels qui nous permettent de fabriquer les graisses nécessaires à la survie et à nos cellules. Il n’y a pas non plus toutes les vitamines et oligoéléments indispensables comme la vitamine C ou le bêta-carotène (une provitamine A) très présente dans les fruits et légumes. Et quand les pâtes sont blanches, il n’y a plus de fibres, ce qui peut engendrer des problèmes de transit. On est donc très loin de l’équilibre alimentaire.

Quelles sont les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

À lire aussi

  • Désolé, nous n'avons rien trouvé à ce sujet.