Des premiers cas à « l'urgence » mondiale « de santé publique » : chronologie de la variole du singe

© monkeybusinessimages / iStock

De 1970 à aujourd’hui, la maladie s’est propagée sur trois continents : de l’Afrique à l'Amérique, en passant par l’Europe.

Comment est-on arrivé à 1 567 cas sur le territoire français ? La variole du singe, dont la flambée actuelle a incité l’Organisation mondiale de la santé à déclencher samedi 23 juillet son plus haut niveau d’alerte, est une maladie virale en pleine expansion, apparue dans les années 1970 en Afrique. Voici les grandes dates de cette maladie d’origine animale, généralement sans gravité et dont le virus est proche de celui de la variole humaine, une maladie éradiquée depuis 1980.

Lire aussi >> « J’étais obsédé par la douleur » : le difficile parcours des malades de la variole du singe

1970 : premier cas détecté

La variole du singe est détectée pour la première fois chez l’homme en 1970 en République démocratique du Congo – à l’époque Zaïre – sur un garçon de 9 ans, selon l’OMS. Depuis cette date, des cas humains de variole du singe sont répertoriés dans des zones rurales ou forestières de onze pays d’Afrique : Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Liberia, Nigeria, République centrafricaine, Congo, RDC, Sierra Leone et Soudan du Sud.

2003 : première flambée hors d’Afrique

La première flambée en dehors du continent africain se déclare aux États-Unis. En juin 2003, les autorités sanitaires américaines rapportent 87 cas, dont 20 confirmés par des analyses. Aucun décès n’est recensé. La maladie s’y serait répandue après la contamination de chiens de prairie domestiques par des rongeurs importés du...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles