Publicité

Prince Harry : pourquoi Archie et Lilibet ne « peuvent pas se sentir chez eux » en Angleterre

Depuis leur départ du Royaume-Uni, le prince Harry et Meghan Markle ne jouissent plus d’une protection policière sur le sol britannique. Une mesure qu’ils contestent devant la justice depuis le 5 décembre.

Le prince Harry et Meghan Markle ne jouissent plus de protection policière au Royaume-Uni depuis leur emménagement aux États-Unis. Une décision qu’ils contestent devant la justice depuis le 5 décembre, alors que le frère de William a choisi de poursuivre le ministère de l’Intérieur. Selon lui, il ne s’y sent pas en sécurité.

Le magazine « Hello ! » rapporte les paroles du représentant légal du prince Harry au cours de l’audience : « Le prince Harry a hérité d'un risque de sécurité à la naissance, à vie. Il reste sixième sur le trône, a effectué deux missions de combat en Afghanistan et, ces dernières années, sa famille a fait l'objet de menaces néonazies et extrémistes bien documentées. »

Un prince inquiet

Durant l’audience qui se tenait devant la Haute Cour de Londres, Shaheed Fatima KC, l’avocat du fils cadet de Charles III, a lu une déclaration écrite de la main du prince. C’est le média « Hello ! » qui en a rapporté un extrait : « C'est avec une grande tristesse pour nous deux que ma femme et moi nous sommes sentis obligés de nous retirer de ce rôle et de quitter le pays en 2020. Le Royaume-Uni est ma maison. Le Royaume-Uni est au cœur du patrimoine de mes enfants et c'est un endroit où je veux qu'ils se sentent chez eux autant que là où ils vivent actuellement aux États-Unis. Cela ne peut pas arriver s'il n'est pas possible de les garder en sécurité lorsqu'ils se trouvent sur le sol britannique. Je ne peux...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi