Prix du gaz en gros 5 fois moins cher que cet été : notre facture va-t-elle baisser ?

PIXABAY

Il n'est pas tombé aussi bas depuis un bon moment. Lundi 2 janvier 2023, selon des déclarations de l'entreprise Gazprom rapportées à l'AFP, le prix de gros du gaz naturel sur le continent européen a atteint son plus bas niveau depuis le début de la Guerre en Ukraine. Le "Title Transfert Facility" (TTF), le titre du prix de référence du gaz naturel en Europe, vacillait autour de 73 euros le mégawattheure (MWh) concernant les livraisons en février 2023. Un niveau comme celui-là n'a jamais été atteint depuis le 21 février 2022, lorsque les activités de plusieurs gazoducs situés entre la Russie et le continent européen ont été suspendues. Automatiquement, les prix avaient augmenté, voire explosé, et impactaient les tarifs de l'électricité. Le prix prévisionnel de livraison pour l'année 2023 en août 2022 avait atteint des sommets : 1.000 euros par MWh. Vendredi 30 décembre 2022, notamment grâce aux réserves faites par l'Europe, la douceur de la météo et la baisse de consommation générale des grandes entreprises et des ménages, le prix a pu avoisiner les 240 euros par MWh selon les dires annoncés à l'AFP par Gazprom.

Cette chute des prix du gros ne signifie pas que les prix facturés aux consommateurs vont changer, compte tenu du fait que les fournisseurs lissent leurs tarifs dans cette période où les prix peuvent évoluer du jour au lendemain. Les prix du gaz pour 40% des consommateurs devraient d'ailleurs augmenter jusqu'à 15% en France, d'après un rapport du comparateur du prix du gaz (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite