Quelles sont les plantes stolonifères ?

istockphoto

La plante à stolon la plus connue se trouve au potager : il s’agit du fraisier. Mais attention : à moins de prévoir de multiplier les pieds, il est généralement recommandé de supprimer les stolons afin d’éviter que la plante-mère ne s’épuise. Cela favorise aussi une meilleure production.

Le chlorophytum est une plante d’intérieur stolonifère. Aussi appelée « plante araignée », elle est réputée pour sa robustesse. Elle est généralement conseillée aux personnes qui n’ont pas la main verte !

Pour cultiver les plantes stolonifères au jardin, optez pour la violette. Prudence en revanche avec le lierre terrestre et la pervenche, qui peuvent rapidement devenir invasifs tant elles se multiplient rapidement ! Pour une rocaille, privilégiez des plantes à stolons dites alpines : benoîte rampante, alchémille de Hoppe ou joubarbe par exemple.

Les plantes stolonifères présentent l’avantage de se reproduire rapidement. Elles constituent donc un très bon choix si vous avez une surface importante à couvrir et que vous n’avez pas envie d’investir dans de nombreux pieds. Elles sont aussi tout indiquées dans un jardin en pente ou dans les espaces difficiles d’accès.

Si vous souhaitez replanter les stolons à un autre emplacement, attendez que le stolon soit en terre et qu’il ait commencé à développer les racines pour le prélever, en coupant la tige le reliant à la plante-mère.

Dès que votre plante commence à produire des stolons, remplissez de petits pots de terreau spécial semis ou d’un mélange de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite