Publicité

Quels sont les signes avant-coureurs de la dépression chez les adolescents ?

Quels sont les signes avant-coureurs d’une phase dépressive chez les adolescents ? Comment les accompagner au mieux ?

Il convient tout d’abord de faire une distinction. "Il ne faut pas confondre "la dépression chez l’adolescent" avec "la dépression de l’adolescent"", alerte Geoffroy Sombardier, psychologue à Marseille. On parle ainsi de dépression de l’adolescent, comme d’une dépression qui lui est propre.

La dépression entraîne chez l’adolescent une irritabilité, une perte d’intérêt pour les activités que l’adolescent aime d’habitude, un ennui important, un sommeil perturbé, un manque d’énergie, une perte d’appétit, un isolement social, une grande tristesse, des difficultés à se concentrer, de la culpabilité, et des idées noires, par exemple suicidaires.

Si plusieurs de ces symptômes sont présents chez l’adolescent pendant plus de deux semaines, il est important de l’amener consulter un médecin. Selon la Dre Lila Amirali, psychiatre à l’Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill, quatre adolescents sur 100 souffrent de dépression. Les filles sont souvent plus touchées que les garçons.

La dépression peut également entraîner des difficultés scolaires, une perte de l’estime de soi, mais aussi un abus d’alcool ou de drogues, des fugues, de la délinquance, de l’automutilation ou encore des troubles alimentaires.

"L’adolescence est un temps logique, et non chronologique. C’est le temps des ailleurs, entre "y a mieux ailleurs" et "va voir ailleurs si j’y (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite