QUIZ : Et vous, feriez-vous un sans-faute à cette dictée du certificat d’études primaires de 1960 ?

© Keystone-France/Gamma-Rapho

Nostalgie, quand tu nous tiens… Créé en 1866 par Victor Duruy, ancien ministre de l'Éducation, celui que l'on surnommait "le certif" est toujours dans les mémoires des Français. Le certificat d'études primaires (CEP) permettait d'évaluer les écoliers à la fin de l'école primaire à travers différentes épreuves écrites et orales (lecture, écriture, calcul, histoire...) avant leur entrée au collège. Ce souvenir évoque très certainement pour beaucoup l'odeur de la craie, la blouse grise du maître, les plumiers en bois ou encore l'uniforme des écoliers. Mais d'autres ne retiendront rien d’autre que la tant redoutée dictée.

>> Ferez-vous un sans-faute à cette dictée du certificat d'études de 1960 ?

Bien qu'il soit créé en 1866, le certificat d'études primaires n'est soumis à des modalités que bien plus tard. L'instauration d'une réglementation nationale autour de cet examen est déterminée le 16 juin 1866 à l'occasion d'un arrêté de Jules Ferry et de Ferdinand Buisson, directeur des Enseignements primaires. Comme l'indique la circulaire du 27 septembre 1880, l'objectif de cet arrêté est de "soumettre le certificat d'études à une réglementation uniforme, du moins de poser certains principes communs qui déterminent la valeur du certificat et préviennent des divergences d'appréciation par trop considérables". Chacun des savoirs élémentaires est alors soumis à des examens définis. L’évaluation des connaissances de la langue française s'appuie sur trois épreuves. À l'écrit, une dictée de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite