Publicité

« Réarmement démographique » : un bilan de fertilité remboursé à 25 ans envisagé par le gouvernement

Le président Emmanuel Macron a évoqué la nécessité d’un « réarmement démographique » du pays suite à une chute record de la natalité. La ministre de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes Aurore Bergé confirme que le gouvernement envisage un bilan de fertilité pour les femmes et les hommes de 25 ans pour contrer le problème.

Une piste est envisagée par le gouvernement pour permettre le « réarmement démographique » de la France prôné par Emmanuel Macron prôné lors de sa dernière conférence de presse. Selon les informations révélées par « La Tribune du dimanche » ce 21 janvier, l’exécutif prépare, sous l’impulsion de la secrétaire générale adjointe de l’Élysée, Constance Bensussan, un « grand plan fertilité ».

>> Lire aussi« Infertilité : les Français auraient de plus en plus de mal à avoir un bébé »

La première mesure envisagée est la création d’un bilan de fertilité pour les jeunes adultes. « L’exécutif voudrait généraliser un examen gynécologique pour les femmes et un spermogramme pour les hommes, pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale, à 25 ans, soit l’âge où les femmes sont le plus fertiles », nous explique notamment « La Tribune du dimanche ». Une information confirmée dans la foulée par la ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes Aurore Bergé sur le plateau de France Inter.

« Un drame absolu »

Dans l’émission « Question politiques » (sur France Inter, France Info et le Monde), la ministre a affirmé : « C’est une piste qui est portée par l’Élysée. Je trouve que c’est une bonne piste. Ce n’est pas un sujet gadget, ce n’est pas un petit sujet. » Elle décrit l’infertilité comme « un drame absolu pour des femmes et des hommes qui veulent avoir des enfants...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi