Comment réussir son rééquilibrage alimentaire ?

·1 min de lecture

Et si on décidait de manger mieux sans se priver ? C’est possible avec le rééquilibrage alimentaire, une pratique nutritionnelle bonne pour la santé de notre corps et de notre esprit ! Explications.  

Le rééquilibrage alimentaire, comme son l’indique, consiste à rééquilibrer, autrement dit modifier, nos habitudes alimentaires dans le but d’avoir une alimentation saine. Et ce, sans réelles contraintes : ce programme se dresse en accord avec nos besoins nutritionnels, nos habitudes (goûts, culture, religion, rythme de vie, etc.) et nos capacités à changer bien évidemment. Loin des régimes amaigrissants à répétition, des diktats de la beauté et des pénibles restrictions, il permet d’harmoniser nos assiettes pour notre santé et notre bien-être physique et moral. On fait le point sur cette pratique nutritionnelle avec Ghislain Grodard-Humbert, président de l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes.

Lire aussi : Les hyperfoods, aliments aux propriétés anticancer

Rééquilibrage alimentaire et régime : quelles différences ? 

Une personne entreprenant un régime a, en général, pour objectif de perdre du poids. Ainsi, elle diminue de manière standardisée (et non personnalisée) les apports caloriques dans son assiette dans le but de maigrir vite (souvent trop vite). Mauvaise idée donc ! Le rééquilibrage alimentaire – à adopter sur le long terme (voire pour toujours) – « contribue, lui, à atténuer nos excès (ou nos manques) en certains aliments, à revoir nos façons de préparer notre assiette afin d’assurer une bonne couverture des besoins nutritionnels et participe, enfin, à la prévention primaire de certaines...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles