Publicité

Ramadan : comment faire un ftour ?

À l’occasion du mois sacré de ramadan, les musulmans à travers le monde se rassemblent, et rompent ensemble le jeûne au coucher du soleil, autour d’un ftour. Sur les tables toutes plus riches les unes que les autres : soupes, dattes, et pâtisseries en tous genres. Pour ce premier repas de la journée, chaque aliment à son importance, tant au niveau des coutumes que sur le plan nutritionnel.

En arabe, le mot « ftour » signifie petit-déjeuner. Tout au long de l’année, il est employé pour désigner son équivalent en français, dégusté peu après le réveil. Mais pendant le mois sacré de ramadan, c’est au moment du coucher du soleil que les musulmans savourent leur ftour, puisqu’il s’agit également du premier repas de la journée. Pour l’occasion, chaque famille met les petits plats dans les grands : les tables sont très riches, et tout est pensé dans les moindres détails. Beaucoup possèdent même une vaisselle particulière, utilisée durant le mois sacré uniquement. Et puisqu’il s’agit du premier repas de la journée, les belles tables de ftour ramadanesques font souvent penser à celle des petits-déjeuners traditionnels dans les différents pays à majorité musulmane. Si bien sûr, les habitudes varient selon les régions du monde (ou même les foyers), certains mets restent des symboles incontournables de ce mois comme la fameuse datte pour rompre le jeûne, les soupes ou encore les pâtisseries.

À lire aussi : On mange quoi au petit-déjeuner au Maroc ?

En plus de la dimension religieuse (puisque certains aliments sont mentionnés dans les textes sacrés de l’islam) et traditionnelle, aucun ingrédient n’est laissé au hasard. Même sur le plan nutritionnel, beaucoup favorisent la digestion, ou répondent à des besoins spécifiques et nécessaires à l’organisme après un tel effort.

Les mets du ftour

La datte

Eh oui, vous...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi