Regarder du porno peut-il booster notre sexualité ?

·1 min de lecture

Avec l'âge, il est normal que la libido soit moins "pressante", que l'érection mette davantage de temps à venir, tout comme l'éjaculation. Néanmoins, chez un homme en bonne santé, tout cela fonctionne normalement, même si c'est d'une manière que l'on pourrait qualifier de "moins vive".

Le porno, ennemi de la sexualité

Le problème, c'est que lorsque la première panne d'érection survient, votre compagnon peut ressentir un tel stress qu'il panique et cherche alors des solutions... pas toujours adaptées. Quand un homme regarde régulièrement de la pornographie, plusieurs manifestations se produisent.

>> Un phénomène de désensibilisation apparaît peu à peu. À force de voir des images très excitantes, le cerveau devient moins excitable. Cela se manifeste par exemple vis-à-vis de la partenaire sexuelle, pour laquelle le désir s'amoindrit. Comme l'explique David Reynié, auteur d'un rapport sur la pornographie pour Fondapol : "Le porno est susceptible de faire perdre tout intérêt pour le partenaire habituel". Cela explique également la tendance à rechercher des images de plus en plus déviantes, voire choquantes, ou plus « hard » pour continuer à obtenir un même niveau d'excitation.

>> Une baisse importante de libido et une augmentation des dysfonctions érectiles surviennent souvent suite au visionnage d'images X.

Enfin, une étude a montré qu'une consommation régulière de pornographie provoquait une diminution de la satisfaction avec la conjointe, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Mon amant n'est pas doué au lit !
Connaissez-vous (toutes) les zones érogènes féminines ?
Crise de la quarantaine : mythe ou réalité ?
Couple : comment rebondir après une trahison ?
Vous êtes sexuellement insatisfait ? Voici 9 raisons fréquentes pour l'expliquer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles