Publicité

Retraite progressive : cette profession doit effectuer sa demande avant le 31 mars 2024

La contestée réforme des retraites a donné lieu à de nombreuses mesures, entre le report de l'âge légal à 64 ans, la création de droits liés au cumul emploi-retraite, la suppression de quatre régimes spéciaux ou encore l'augmentation du minimum de pension. Dans cette lignée de nouveautés, s'inscrit aussi l'élargissement du dispositif de retraite progressive, destiné à faciliter les transitions entre la vie professionnelle et la retraite. Jusqu'alors réservé aux salariés, artisans et commerçants, ce mécanisme est désormais étendu aux fonctionnaires, aux professionnels libéraux et aux avocats, depuis le 1er septembre 2023. Seulement attention, pour en bénéficier, il convient de faire attention à son calendrier et de respecter les échéances imposées. Afin d'optimiser au mieux le passage vers la retraite, une catégorie professionnelle doit justement effectuer sa demande de retraite progressive avant fin mars 2024.

Désormais ouverte à tous les fonctionnaires, la retraite progressive repose sur plusieurs conditions : avoir l'âge requis selon son année de naissance, avoir cumulé au moins 150 trimestres tous régimes confondus et exercer une (ou plusieurs) activité à temps partiel. Seulement certains critères diffèrent entre les fonctionnaires et les salariés, à l'image de la somme des activités à temps partiel qui doit être comprise entre 50 % et 90 % d'un temps complet pour les premiers, et 40 % et 80 % pour les deuxièmes. Si pour toutes les catégories professionnelles la demande de retraite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite