Publicité

Rickettsiose : symptômes, transmission, complications, traitements

Si on parle de rickettsiose, il ne s’agit en réalité pas d’une maladie, mais d’un groupe de maladies qui ont en commun d'être causées par les arthropodes (poux, puces, tiques, acariens etc.) qui transmettent un genre de bactérie appelé les rickettsies. C’est pour cette raison que l’on parle d’infections à rickettsies.

On distingue les rickettsioses du genre boutonneux (fièvre boutonneuse méditerranéenne, fièvre pourprée des montagnes rocheuses, fièvre à tiques africaine, fièvre vésiculeuse, fièvre boutonneuse à puces etc.) et les rickettsioses du groupe typhus (typhus épidémique, typhus murin etc.). Ces zoonoses (maladies infectieuses transmises à l'homme par l’animal) sont aujourd’hui considérées comme des maladies réémergentes.

Les rickettsioses sont transmises par des arthropodes infectés vecteurs. Ces bactéries vivent dans des animaux comme les rats et les souris, mais aussi les bovins ou les moutons. Porteurs de la bactérie ils peuvent, ou non, présenter des signes de la maladie.

Selon le type de rickettsiose, des arthropodes différents sont en cause. Les rickettsioses qui provoquent des maladies boutonneuses sont transmises par des tiques ou des puces. Celles du genre “typhus” sont transmises par des poux ou des puces, parfois des aoûtats Le réservoir peut être un animal, par exemple un rat ou un chien, mais les puces ou les poux du corps peuvent également être en cause. La transmission se fait alors par voie cutanée le plus souvent : les déjections de l’arthropode infectent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite