Publicité

Robert et Élisabeth Badinter, un couple au service de la justice

Robert Badinter, figure immense de la justice, nous a quittés ce vendredi. Retour sur le parcours exceptionnel de son couple avec Élisabeth Badinter, qui a profondément marqué l’histoire de la France.

« L’amour se tricote au quotidien. Il faut se parler, faire des efforts, penser à l’autre », confie Élisabeth Badinter à « Paris Match » lors d’un entretien publié en 2014. « Avoir eu la chance de rencontrer la personne qui vous convient signifie aussi être capable de préserver ce lien. »

Cette chance de rencontrer la personne qui vous convient, Élisabeth Bleustein-Blanchet l’a eu à 22 ans. Alors même qu’elle se révolte contre l’idée du mariage, la jeune femme est frappée par un coup de foudre. L’un des avocats de son père est invité dans la propriété familial, à Villennes-sur-Seine. Il a 38 ans et s’appelle Robert Badinter. Le 1er juillet 1966, le couple se marie à la synagogue de la Victoire à Paris et échange leurs vœux dans la maison des Bleustein-Blanchet, devant un petit groupe de neuf invités. De cette union naitront trois enfants : Judith, Simon et Benjamin.

Élisabeth et Robert Badinter sont liés par une histoire similaire, issus de familles juives russes ayant fui les pogroms, ils ont connu les injustices et la cruauté de l’occupation. Ils ont aussi conscience de l’aide qui leur fut apporté et qui leur a permis de survivre. Leur engagement envers les droits fondamentaux et la dignité humaine est renforcé, peut-être même déclenché par cet héritage commun.

À lire aussi :  Disparition de l’artisan de l’abolition de la peine de mort, Robert Badinter : « un hommage national » annoncé

Des combats...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi