Roselyne Bachelot balance sur Benjamin Biolay : "Il me remerciait dans les coulisses et m’attaquait sur la scène"

CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Roselyne Bachelot, la tata flingueuse française, a publié son livre 682 jours - Le bal des hypocrites (Editions Plon). Interrogée par Amandine Bégot sur les ondes de la radio RTL le 5 janvier 2023, elle a fait des révélations exclusives sur son passage au ministère de la Culture. Sous la présidence d'Emmanuel Macron pendant la crise sanitaire, elle a regretté l'attitude de certains "technos sanitaro-cinglés" qui ont fait du mal à la culture pendant la période d'épidémie mondiale. Dans les écrits de l'ancienne ministre, il y en a peu qui sont épargnés. Elle a pointé du doigt les membres du gouvernement qui "laissaient circuler les rames de métro bondées, mais refusaient d'ouvrir les théâtres et les cinémas" pendant la crise de la Covid-19. Elle s'est même permise de faire des remarques sur le cinéma français qui, selon elle, est "gavé d'argent public" et " permet à de très nombreux films français de ne pas trouver leur public", s'est elle moquée. Il semble que Roselyne Bachelot ait quitté le gouvernement en ayant un gros poids sur le cœur

Face à Amandine Bégot, la femme politique a également pointé du doigt certains artistes pour leur attitude "hypocrite". Elle a mentionné ceux qui étaient dans sa ligne de mire, notamment Benjamin Biolay. Elle a déclaré que l'artiste avait eu "l'hypocrisie de me remercier dans les coulisses et de m'attaquer sur la scène. J'ai trouvé que c'était difficile". Grâce aux extraits de 682 jours – Le bal des hypocrites publiés par Paris Match le 5 janvier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite