Publicité

Roselyne Bachelot revient sur le jour où, atteinte d’un grave Covid-19, elle s’est vue mourir

Elle a fait partie des personnalités publiques qui ont été fortement affectées par la Covid-19. A l’occasion de la sortie de son nouveau livre intitulé 682 jours, publié aux éditions Plon et paru ce 5 janvier, Roselyne Bachelot est revenue sur son infection par le virus du Covid-19, début 2021.

Alors qu’elle était ministre de la Culture sous le gouvernement de Jean Castex, Roselyne Bachelot a contracté le coronavirus, lequel s’est manifesté par une forme grave. C’est le 19 mars 2021 que la ministre, se sachant positive, a vu ses symptômes s’aggraver. “Il y a comme un éléphant qui marche sur ma poitrine, la fièvre bat à mes tempes, les courbatures sont massives et douloureuses”, se remémore-t-elle dans son nouvel ouvrage.

Roselyne Bachelot doit alors être hospitalisée : elle est transportée en urgence à l’hôpital, et y restera trois semaines. Interviewée par Laurence Ferrari pour Paris Match, l’ex-ministre raconte avoir cru voir sa dernière heure arriver. “Je me suis vue mourir un soir alors que j'étais en soins intensifs. Autour de vous, il n'y a que des gens en scaphandre. La famille n'a pas le droit de venir. Vous n'êtes plus dans le monde des hommes. J'ai pensé, 'je vais partir seule”. Et puis non, grâce aux soins prodigués par le personnel hospitalier, et grâce - suppose-t-elle - à sa force de caractère, Roselyne Bachelot a pu sortir la tête de l’eau. “ "J'ai eu un sursaut. Je me suis dit : 'Dis-donc Roselyne, tu ne vas pas laisser tomber ! L'orgueil, ça aide...

Lire la suite