Publicité

Sédentarité : travailler assis toute la journée augmenterait de 16% le risque de décès, selon une étude

La sédentarité, distincte du manque d'activité physique, correspond au temps passé assis ou allongé dans la journée, hors temps de sommeil. Pour l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps), on peut se considérer comme sédentaire au-delà de sept heures passées assis ou allongé dans une journée. Selon des estimations de l'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses), 95% de la population française adulte est exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis. En effet, la sédentarité augmente certains risques pour la santé tels que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, certains cancers, la dépression ou encore l’anxiété.

Dans une récente étude publiée le 19 janvier 2024 dans la revue Jama Network Open, des scientifiques ont quantifié les risques pour la santé associés à la position assise prolongée au travail et ont déterminé s'il existe un certain seuil d'activité physique susceptible d'atténuer ces risques.

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont analysé les données de plus de 481.000 personnes âgées de 20 ans et plus, ayant participé à un programme de bilan de santé annuel ou biannuel à Taïwan, entre 1996 et 2017. Les participants ont été suivis sur une période moyenne de près de 13 ans. L’équipe de scientifiques a recueilli des données sur la position assise au travail, les habitudes en matière d'activité physique de loisir, le mode de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite