Sarah Stern dans « Les Tuche » : « Toute cette histoire a commencé par des photos ridicules avec un Jack Russell »

·2 min de lecture

Il y a des succès populaires qui changent une vie. En 2011, quand Sarah Stern se retrouve à l’affiche de la comédie « Les Tuche », celle qui vient de terminer ses études à la Royal Academy of Dramatic Art (RADA) de Londres, n’imagine pas s’embarquer pour une aventure de plus de dix ans. À l’occasion de la sortie du quatrième volet, rencontre avec l’interprète de Stéphanie Tuche.

Ce 8 décembre 2021, après un report d’un an suite à la crise du Covid-19, les spectateurs auront la joie de retrouver « Les Tuche » au cinéma pour un quatrième volet. Après avoir fait leur entrée à l’Élysée dans le troisième film, la famille originaire de Bouzolles se retrouve cette fois à la période des fêtes. Dans ce film, Sarah Stern renfile les robes moulantes et les talons hauts de Stéphanie Tuche pour prendre la tête d’une école de Miss. 

Actrice et rien d’autre  

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Sarah Stern a toujours rêvé de devenir actrice : « Je dis que je veux faire ce métier depuis que je parle. C’est presque flippant que ça arrive si tôt dans une vie ». Passionnés de cinéma, ses parents la biberonnent aux grands classiques : « “Vertigo”, “Chantons sous la pluie”, les Disney ont marqué mon enfance. Je rêvais aussi d’être Jessica dans “Qui veut la peau de Roger Rabbit”. C’était une sorte de voie sans issue. Je ne suis jamais revenue sur ce choix. » Les années passent et la passion reste, se précise et s’étoffe avec la découverte de la lecture et du théâtre : « À l’école, j’adorais quand on devait apprendre les Fables de La Fontaine. J’avais peur mais j’aimais cette sensation quand je montais sur l’estrade pour réciter un texte. »

Son chemin semble tout tracé. Sarah Stern continue le théâtre, obtient quelques petits jobs d’actrice, tente le concours du Conservatoire à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles