Scorpion d’octobre ou de novembre : quelle différence ?

©Pexels/Canvas

Être Scorpion, ça n’est pas uniforme. Dans les rangs du signe d’automne, on compte deux types de Scorpion : les Scorpion d’octobre et ceux de novembre. Voici ce qui les distingue.

« Non, mais toi tu es une vraie Scorpion d’octobre, ça n’a rien à voir ! », vous a dit votre cousine sur un air de reproche. Vous n’avez pas tout saisi, mais ça ne vous a pas plu ? On vous explique ce qu’elle voulait probablement dire. Et non, ce n’est pas péjoratif : aucun signe astrologique ne peut être une insulte. Surtout lorsqu’on connaît toutes les bonnes raisons d’avoir un Scorpion dans sa vie. Mais en astrologie, la date de naissance joue bien plus que ce que vous imaginez.

Quel est le caractère du signe du Scorpion ?

Avec le Gémeaux, le Scorpion est le signe qui a la plus mauvaise réputation. Vrai signe d’automne, c’est la saison du Scorpion entre le 23 octobre et le 23 novembre, qui entame la bascule vers les jours les plus courts et les plus sombres de l’année, la Toussaint et l’absence de vitamine D. Autant dire que le « dark side », c’est son truc. Le signe est fasciné par tout ce qu’on cache sous un masque (ou un costume d’Halloween). Ses sujets de prédilections concernent à peu près tous les thèmes rendus tabous par notre société occidentale : sexe, mort, occulte et pouvoir. Tel un nécromancien appliqué, le Scorpion déterre les choses que nous voudrions laisser enfouies, dans l’ombre. Mieux : il est d’avis qu’il faut accepter ses parts les plus animales et les moins reluisantes pour les sublimer. Car le Scorpion, c’est aussi le signe des métamorphoses ! Pour cause, son astre attitré est Pluton ou...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi