Publicité

Sexe : cette scène de "Anatomie d'une chute" qu'on ne verra jamais (et tant mieux)

Il y a une scène de "Anatomie d'une chute", Palme d'or au festival de Cannes et véritable fierté nationale, que l'on ne verra jamais. Sa réalisatrice Justine Triet, future Césarisée et Oscarisée (on le sait, c'est écrit), peut nous l'assurer. Mais quoi donc ?

Sexe : cette scène de

Anatomie d'une chute est passé d'événement pour cinéphiles, adeptes du cinéma polymorphe de la passionnante Justine Triet (qui ne réalise jamais le même film) à véritable phénomène mondial. Palme d'or, Golden Globes, bientôt Oscars et César : ce film de procès pourrait à la fois remporter dans les semaines à venir le César du meilleur film... Et l'Oscar du meilleur film.

C'est tout simplement historique

Mais une telle oeuvre, hantée par l'ambiguïté, les non dits, les faux semblants, a forcément exigé des choix. Par exemple ? Esquiver les séquences trop évidentes. Ou clichés. C'est pour cela, nous a-t-elle appris en interview, que l'actrice principale a refusé à tout prix une séquence en particulier. A savoir ? C'est simple, relatent nos confrères d'Allociné : une scène d'amour ! Entre le personnage de Sandra Huller et celui de Swann Arlaud.

De quoi décevoir certainement les fans du "sexiest lawyer", surnom attribué par les twittos audit personnage d'avocat interprété par le comédien français. Mais la raison de ce refus est limpide ! Et difficile de la trouver absurde.

"Sexe explicite"

Auprès de la foule du Festival du film international de Rotterdam, Sandra Huller a témoigné à ce propos : "Il y avait une scène de sexe explicite dans le film, on pouvait voir cette relation, et la productrice Marie-Ange Luciani a dit : "S'il te plaît, ne la fais pas, c'est trop années 80", et c'est tout à fait vrai".

...

Lire la suite

À lire aussi

Théâtre : on a vu "Un tramway nommé désir" et Cristiana Reali y est époustouflante
"Des cystites à répétition !" : Elsa Wolinski se lâche sur la ménopause
Teri Hatcher bannie d'une appli de dating... pour une raison improbable !
VIDÉO - César 2024, les nominations : Anatomie d'une Chute parmi les favoris, un couple et une surprise