Publicité

Silence autour des violences sexuelles dans le sport, ce qu’il faut retenir du rapport parlementaire

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les fédérations sportives françaises revient sur les « défaillances systémiques » en matière d'éthique et de lutte contre les violences sexuelles. ELLE fait le point sur ce qu’il faut retenir de cet état des lieux.

Le traitement des  violences sexuelles dans le domaine du sport est mis en cause dans un rapport. En plein préparatifs des  Jeux Olympiques de Paris qui débuteront dans six mois, la commission d'enquête parlementaire sur les fédérations sportives françaises fustige des « défaillances systémiques » en matière d'éthique et de lutte contre les violences sexuelles et réclame la création d'une autorité indépendante de contrôle. ELLE fait le point sur ce qu’il faut retenir de ce rapport.

Un « long silence »

« Omerta à tous les étages », « entre-soi »… Le document rédigé par la députée écologiste Sabrina Sebaihi brosse un portrait au vitriol du sport français. Les six mois d'auditions ont permis d’étayer le fait que le monde du sport est encore gangréné par la « culture du secret, du mensonge » et « pas suffisamment habitué à rendre des comptes ». Depuis les révélations en 2020 de la patineuse Sarah Abitbol qui secouent le monde du sport, le rapport dénonce un « long silence », un « long déni » et une « longue inertie » du sport français. Le parquet de Paris avait déjà ouvert plusieurs enquêtes à la suite de signalements de la commission sur d'éventuels « faux témoignages » de dirigeants sportifs devant les parlementaires.

Une « autorité administrative indépendante » réclamée

Dans son rapport, la parlementaire réclame notamment un « choc de contrôle, de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi