Publicité

Sommeil : les femmes plus sujettes aux insomnies que les hommes

D’après une étude sortie en 2020, les femmes seraient plus touchées par les troubles du sommeil que les hommes.

Même face au sommeil, les hommes et les femmes ne sont pas égaux. En effet, d’après une étude britannique sortie en novembre 2020 et repérée par le média « Stylist », les femmes seraient nettement plus sujettes aux insomnies que les hommes. De son côté, la France ne fait pas exception à ce problème : selon les chiffres de l’assurance maladie, 16,9% des femmes françaises souffrent d’insomnie chronique, contre 9,1% pour les hommes. Un écart significatif, qui a plusieurs explications.

« Si quelqu’un met plus de trente minutes à s’endormir, se réveille plus de trente minutes dans la nuit ou plus de trente minutes avant son réveil, alors on parle d’insomnie », commence par expliquer le Dr Lindsay Browning, experte en sommeil, à la version britannique de « Stylist ». Lorsque ces événements se répètent trois fois ou plus par semaine durant au moins trois mois, on parle alors d’insomnie chronique. Elle peut s’expliquer par de nombreux facteurs : une période de stress, des douleurs physiques, de la fièvre mais aussi des fluctuations hormonales. Ces dernières sont une des raisons qui expliquent que les femmes soient plus touchées par les insomnies que les hommes. « Les personnes assignées femme à la naissance subissent des fluctuations hormonales au cours de leur vie que les personnes assignées homme ne connaissent pas. Tout au long de leur cycle menstruel, pendant la grossesse et la ménopause », continue l’experte. « Ces...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi