Sophie Duez déçue par sa carrière politique : "J'étais vilipendée par mon propre camp"

PARIS, FRANCE - NOVEMBER 08: Sophie Duez attends Marcher Sur L'eau
Sophie Duez s'est engagée en politique en parallèle de sa carrière. (Photo by Foc Kan/WireImage)

Ce lundi 11 juillet 2022, Sophie Duez sera l'invitée d'un épisode de la série "Camping Paradis". Actrice bien connue du grand public, elle a également longtemps été engagée en politique, avant de s'éloigner de cet univers et de retrouver le chemin des plateaux de tournage.

Avec des rôles dans des films emblématiques tels que "Marche à l'ombre" de Michel Blanc (qui lui a valu une nomination au César de la meilleure actrice), ou encore dans la série policière "Quai numéro 1", Sophie Duez a marqué le monde du petit et du grand écran dans les années 80 et 90. L'actrice et chanteuse, qui a notamment partagé la vie de Manu Katché, a également longtemps été engagée en politique, en parallèle de sa carrière bien remplie.

Un engagement politique qui avait étonné

En 2002, lors de l'élection présidentielle, Sophie Duez fait partie du comité de soutien de Lionel Jospin, qui fait à l'époque face à Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, qui seront les deux candidats au second tour. Quelques années plus tard, en 2008, elle se présente sur la liste municipale du Parti socialiste "Changer d'ère", conduite par Patrick Allemand. La liste représentait alors la gauche rassemblée et les écologistes de l'Union de la gauche. Élue conseillère municipale, elle décide pourtant de se retirer de la politique fin 2009... Avant de revenir sur sa décision quelques jours plus tard, lorsqu'elle annonce son entrée au cabinet du maire de Nice, Christian Estrosi en tant que chargée de mission pour la rénovation et la transformation des anciens abattoirs municipaux en ateliers d'artistes.

Une surprise, puisque la comédienne a toujours prôné des valeurs de gauche, et que Christian Estrosi, lui, fait alors partie de l'UMP (Union pour un mouvement populaire). Dans les colonnes de L'Express, en 2010, elle confiait que c'était pour le projet et non pour l'homme qu'elle avait accepté cette mission : "De toute façon, tout le monde sait que je suis de gauche et que je voterai toujours à gauche. Donc je ne change pas mais en dirigeant ce projet, je sers mes idées." Une décision qui a entraîné son lot de rumeurs sexistes, et des commentaires qui n'ont pas surpris la principale intéressée : "Je suis habituée. Quand j'ai joué dans Marche à l'ombre, on a dit que j'étais la maîtresse de Michel Blanc. Quand j'ai accepté de rejoindre la troupe du Théâtre de Nice, en 2002, on a dit que j'étais la maîtresse du directeur du théâtre. On dit que je suis la maîtresse de Christian Estrosi parce que j'ai accepté la mission qu'il m'a confiée. Toute ma vie j'ai eu ce problème de crédibilité."

Vidéo. Christian Estrosi fou de Laura Tenoudji à Cannes : Gestes tendres sur le tapis rouge

Elle a démissionné en 2010

En 2010, la comédienne décide toutefois de partir pour de bon. Elle avait expliqué ses motivations à s'engager à Nice Matin, en 2012. Mais aussi les choses qui l'avaient poussée à partir : "J'ai toujours porté les valeurs de gauche. J'ai vu mon père pleurer pour l'élection de Mitterrand en 1981, et j'ai été séduite par l'ouverture à la société civile que voulait faire Patrick Allemand sur sa liste. Alors j'y suis allée, à fond." Mais elle a rapidement déchanté : "Je déteste que l'on m'impose ce que j'ai à dire. Et si par malheur au conseil municipal je posais des questions où je m'intéressais à la politique de la majorité en leur soumettant des idées, j'étais vilipendée par mon propre camp. En fait l'élu est pris dans un combat de stratégie. Et on ne débat pas assez des idées."

Dans les colonnes de TV Mag, en 2019, Sophie Duez était revenue brièvement sur sa carrière politique : "Je n’ai jamais été encartée, mais j’ai été élue deux ans à Nice, puis j’ai démissionné en 2010 parce que la politique électoraliste ne m’intéresse pas." Ce qui ne l'a pas empêchée de collaborer avec la mairie à plusieurs autres reprises, puisqu'elle évoque elle-même avoir "travaillé sur le projet architectural de la reconversion d’une friche industrielle en lieu culturel" et en avoir assuré la programmation. Un bon moyen pour elle d'allier ses deux passions. Aujourd'hui, Sophie Duez continue à mener sa carrière, principalement à la télévision, mais avec une certaine volonté de discrétion.

À lire aussi

>> Sophie Duez (Camping Paradis, TF1) : jeune comédienne dans Marche à l'ombre, l'actrice a depuis bien changé ! (PHOTOS)

>> Son divorce avec Manu Katché, le décès de son père, Sophie Duez dit tout

>> Camping Paradis (TF1) : Laurent Ournac et Sophie Duez leaders des audiences !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles