SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) : définition, transmission, symptômes, traitement

En 2003 l’épidémie de SRAS a rapidement gagné une trentaine de pays, notamment via les transports en avion, provoquant plus de 8000 cas (20 % étaient des professionnels de santé selon l’OMS) et près de 800 morts. 437 cas possibles de SRAS ont été signalés en France entre mars et juillet 2003. Appartement à la famille des coronavirus, des virus qui provoquent le plus souvent des rhumes ou épisodes grippaux sans gravité, les propriétés de ce nouveau virus (SARS-CoV-1) n’avaient jamais été observées auparavant.

Le réservoir animal du coronavirus du SRAS a été identifié comme étant une chauve-souris insectivore. Mais le passage du virus de cet animal jusqu’à l’homme à été rendu possible par l'intermédiaire de la civette palmiste masquée, un petit mammifère carnivore qui ressemble à une mangouste. Un animal sauvage vendu sur les marchés chinois et surtout consommé au sud du pays.

Les coronavirus forment une famille de virus à ARN (Acides RiboNucléiques) présents chez les hommes et chez les animaux. Le coronavirus tient son nom de la couronne de peptides qui l’entoure, il signifie “virus à couronne” en latin. Les coronavirus ont la particularité d’avoir un génome à ARN très long (jusqu’à 30.000 nucléotides). Ils peuvent muter très facilement, ce sont les fameux variants.

Les coronavirus sont la plupart du temps peu pathogènes. Certaines personnes infectées sont asymptomatiques, d’autres auront simplement un rhume. Chez les personnes fragiles ou immunodéprimées, ils peuvent en revanche (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles