Publicité

Stéphane Séjourné parle des "principes fondamentals" : cette raison qui expliquerait les fautes de français du nouveau ministre

La composition du gouvernement de Gabriel Attal, successeur d'Elisabeth Borne, a créé quelques surprises. Outre l'arrivée de Rachida Dati à la Culture, la nomination de Stéphane Séjourné aux Affaires étrangères n'est pas passée inaperçue. Une attention particulière pour l'ancien eurodéputé de 38 ans, secrétaire général de Renaissance, qui a par le passé été en couple avec l'actuel Premier ministre. Les deux hommes politiques ne sont plus ensemble depuis "deux ans", avait fait savoir leur entourage auprès du Figaro. Le 13 janvier 2024, le nouveau chef de la diplomatie française a effectué son premier déplacement à l'étranger depuis sa nomination, en se rendant à Kiev, en Ukraine. Une visite officielle largement commentée, dans le contexte de guerre avec la Russie, mais aussi pour une autre raison plus insolite : l'expression orale du ministre, qui a fait plusieurs fautes de français en prenant la parole. "Ce sera l'occasion de voir pour nous ce qu'ont besoin les Ukrainiens", "des principes fondamentals du droit international", "C'est pas moi qui décidera"…

Des maladresse qui ont suscité les moqueries d'internautes sur les réseaux sociaux, mais qui trouvent aussi leur origine dans un trouble bien connu des Français. À l'occasion d'un portrait en novembre 2023, Libération révélait que le dirigeant politique, qui a fait sa scolarité à l'étranger (Mexique, Madrid, Buenos Aires), parle parfaitement espagnol mais se trouve en délicatesse en français en raison de sa dyslexie. "Il reste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite