Star Academy, cette candidate « méconnaissable » 20 ans après : « quand tu prends 10 kilos, ça fait un peu mal ! »

·2 min de lecture

La Star Academy fête ses vingt ans. Placé sous le signe de la nostalgie, cet anniversaire a été marqué par deux primes diffusés sur TF1 les samedis 30 octobre et 6 novembre derniers. Les téléspectateurs ont pu retrouver des candidats emblématiques de l’émission. Une ancienne pensionnaire du château de Dammarie-les-Lys a été victime d’attaques grossophobes.

La Star Academy fêtait ses vingt ans de la plus belle des façons. Pour célébrer l’anniversaire du télé-crochet diffusé pour la première fois en 2001 en France, TF1 a consacré deux primes événements, les samedis 30 octobre et 6 novembre derniers. Les fans et les nostalgiques ont pu retrouver les candidats emblématiques du château de Dammarie-les-Lys à l’instar de Jenifer, Houcine, Nolwenn Leroy mais aussi Jessica Marquez.

La prestation de cette dernière, qui avait été découverte lors de la Star Academy 1, a été accompagnée d’attaques grossophobes publiée sur Twitter. Plutôt que de saluer sa performance, certains haters n’ont pas hésité à juger son apparence et à la qualifier de « méconnaissable ».

Une pluie de Tweets s’est abattue pour prendre la défense de la jeune femme : « Ceux qui critiquent Jessica... En 2 clics, on apprend qu'elle est malade (hyperthyroïdie). Ce qui explique son état, ses changements physiques... Et qui ne permet aucune blague ou moquerie. » ou encore : « Et sinon les remarques grossophobes sur Jessica ça va on vous dérange pas les gens ? », « Même si elle n'était pas malade, elle ne mérite aucune critique ni moquerie. »

Un déréglement

Atteinte d’hyperthyroïdie, Jessica Marquez se confiait sur ses problèmes de santé en 2019 dans les colonnes de Closer : « J'ai un petit souci parce que ça fait prendre du poids donc forcément quand tu as 40 ans et que tu prends 10...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles