Syndrome de Peter Pan : définition, causes, symptômes, test, traitement

Les personnes présentant le syndrome de Peter Pan sont généralement des hommes adultes qui n’assument pas les responsabilités ni les obligations de la vie adulte. Cela peut se manifester par le fait de quitter fréquemment son emploi ou éviter les relations amoureuses durables. Ils vivent dans une apparente insouciance qui est due au déni des difficultés. On parle alors du refus d'être adulte.

“Le syndrome de Peter Pan n’est pas une unité nosographique reconnue en psychopathologie.”, rappelle Maria Hejnar. “Le psychologue américain Dan Kiley a développé ce concept, en s’inspirant du personnage du livre de James Barrie « Peter Pan ou le garçon qui ne voulait pas grandir », pour désigner les adultes immatures, instables, qui ont du mal à devenir adultes.”, ajoute-t-elle.

On retrouve toutefois certains traits communs avec des fonctionnements psychiques de type borderline ou “états-limites”. C’est notamment le cas de l’immaturité affective, la course effrénée contre le temps, la procrastination, le vacillement identificatoire, l’instabilité, l’impulsivité, la difficulté à accéder aux sentiments profonds, et son corollaire le manque d’empathie ou encore la difficulté à supporter la frustration.

Comme nous l’avons déjà évoqué, le concept même du syndrome de Peter Pan a été développé à partir du roman du même nom de James Barrie. Ce héros, popularisé par la suite par l’adaptation des studios Disney, est devenu un symbole d'évasion de la réalité et de fuite devant les responsabilités. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles