Syndrome de Raynaud : 5 astuces pour passer l'hiver

© Getty Images/iStockphoto

Le phénomène de Raynaud est un trouble vasomoteur : chez les personnes qui en souffrent, le froid entraîne une hyper-contraction des petits vaisseaux sanguins des doigts. Résultat : ceux-ci sont privés d'oxygène, ils deviennent blancs et insensibles, puis bleutés et douloureux, avant de reprendre leur aspect normal. La douleur, quant à elle, peut persister plusieurs minutes après une crise.

Environ 6 % des femmes entre 25 et 40 ans souffrent du phénomène (ou syndrome) de Raynaud. Ce trouble peut aussi se développer dans un contexte de polyarthrite rhumatoïde, de lupus ou de sclérodermie. Il est plus rare chez les hommes.

Pour les patients atteints du syndrome de Raynaud, l'hiver peut être une saison difficile : les crises sont plus fréquentes, durent plus longtemps, il peut être difficile de réchauffer ses doigts... Voici quelques conseils pour bien passer cette saison délicate.

Il est désormais connu que les boissons caféinées peuvent aggraver l'intensité des crises (voire les déclencher !) lorsqu'on souffre du phénomène de Raynaud. En hiver plus qu'à toute autre saison, on évite donc le thé, le café et les sodas énergisants (y compris le cola). À éviter aussi : les aliments trop salés (comme la charcuterie ou les plats industriels) qui participent au phénomène de vasoconstriction.

À la place, on se compose des assiettes équilibrées et bénéfiques pour la circulation sanguine. On privilégie ainsi les polyphénols qui renforcent les petits vaisseaux sanguins (citron, orange, pamplemousse, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite